Biographie

C'est dès l'école primaire, lorsqu'elle était en maternelle que le professeur de Kim Normandin a signifié à ses parents qu'elle avait un talent pour le dessin. Ceux-ci ont aussitôt prix l'initiative de lui faire suivre des cours. Soeur Florence Fortin fut donc sa première professeure de dessin et de peinture dans le vieux couvent de Saint-Césaire, Kim avait 7 ans.

Sans le savoir à ce moment-là, elle venait de rencontrer la femme qui sera jusqu'à ce jour sa plus grande mentore. Une femme de 80 ans d'un calme inspirant et d'une patience d'ange. La magie avait opéré et moins d'un an plus tard son plus grand rêve serait de devenir artiste-peintre. Kim apprit le dessin et la peinture à la façon des anciens, du dessin technique au fusain, en passant par l'huile. Elle a gagné plusieurs concours de dessin durant son primaire et son secondaire, la plus grande reconnaissance qu'elle a eue à cette période fut la bourse de fin d'études en arts plastiques de l'école secondaire.

Neuf ans plus tard

Kim a commencé à enseigner à l'âge de 16 ans. Elle n'a jamais cessé depuis. À l'âge de 20 ans, elle avait pignon sur rue. Elle eut cet atelier durant 8 ans. Entre temps, elle fait un D.E.C. en arts plastiques à Sherbrooke et un B.A.C. en arts visuels à l'Université du Québec à Montréal.

Atelier- Galerie sur le coin des rues Notre-Dame et St-Paul à Sait-Césaire de 2000 à 2009

Elle eut plusieurs styles durant ces années, en passant du portrait aux paysages, de l'hyperréalisme au naïf. Chaque style lui apprit des techniques différentes, le portrait, les mélanges de couleurs, les choix de compositions, les harmonies, la perspective. «J'ai de moins en moins peur de déplaire, de plus en plus d'assurance. Et plus les années passent, plus je crois en mon travail, à la crédibilité de celui-ci»

Maintenant elle vous présente sa «série blanche». Les questions posées par les problèmes de perspective, d'ombres et de lumière dirigée, de choix de couleur ne se posent plus. Reste seuls le plaisir de peindre, le désir de rendre palpable des émotions qui de prime abord ne le sont pas.